Logo ENAP
Connexion

22 sept. 2017 Le rôle du Québec et de l'Ontario dans la renégociation de l'ALENA étudié par Stéphane Paquin

Stéphane Paquin
En ce jour de conseil des ministres conjoint Québec-Ontario, nous annonçons que l'expertise du professeur Stéphane Paquin en matière d'affaires intergouvernementales et de relations commerciales sera mise à contribution dans un nouveau projet de recherche financé par le Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes du Québec et portant sur le rôle des provinces canadiennes, notamment le Québec et l'Ontario, dans les renégociations de l'ALENA.

Le projet de recherche, intitulé « Les relations intergouvernementales canadiennes et les traités de libre-échange : le rôle du Québec et de l’Ontario dans la renégociation de l’accord de libre-échange nord-américain. Une perspective comparée. », a reçu une subvention de 36 000 $ du Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes du Québec pour l’année 2017-2018.

Cette recherche porte sur le rôle des provinces, et plus spécifiquement du Québec et de l’Ontario, dans la renégociation du plus important accord commercial du Canada : l’accord de libre-échange nord-américain (ALENA). Ce projet cherche à comprendre et à expliquer quel est le rôle de ces provinces dans la conclusion (négociation, signature et ratification) et la mise en œuvre (application) du traité dont la renégociation a débuté au mois d’août.

Cette recherche permettra de comprendre de façon concrète :

  1. le rôle des provinces (Québec et Ontario) dans les négociations
  2. le rôle des administrations publiques de ces provinces dans les négociations commerciales
  3. les relations entre ces provinces et la société civile et les groupes de pression
  4. les relations entre ces provinces avec le gouvernement fédéral et entre elles

Ce projet s’inscrit dans la logique du programme de soutien à la recherche en matière d’Affaires intergouvernementales du gouvernement du Québec ainsi que dans la logique de la nouvelle politique d’affirmation du Québec et de relations canadiennes, puisqu’un volet important de la recherche vise à expliquer et diffuser les positions du Québec auprès de la communauté des chercheurs canadiens par l’entremise d’un réseau pancanadien de chercheurs relié au Centre for International Governance Innovation (CIGI), le plus important regroupement de chercheurs en matière de négociations commerciales au Canada.