Logo ENAP
Connexion

15 mai 2018 Seize boursiers et boursières du PCBF et du programme LAD terminent leur formation à l'ENAP à Québec

C'est hier à Québec qu'avait lieu la cérémonie de remise des attestations d'études

L'ENAP a souligné, le 14 mai au campus de Québec, la fin des études de 16 boursiers et boursières du Programme canadien de bourses de la Francophonie (PCBF) et du Programme Leaders africains de demain (LAD). Après avoir complété un programme de Diplôme d’études supérieures (DESS) ou de Maîtrise en administration publique, ils repartiront sous peu dans leurs pays respectifs : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Gabon, Haïti, Madagascar, Mali et Togo.

La porte-parole de cette cohorte, madame Aminata Bah a félicité ses collègues pour leurs efforts et leur persévérance. Elle a indiqué que les boursiers et boursières comptent mettre à profit leurs acquis auprès de leurs administrations publiques afin de répondre aux attentes de renforcement des capacités institutionnelles de leurs pays d’origine. Devant l’ampleur de ce nouveau défi, elle a cité Nelson Mandela: «J’ai découvert ce secret : après avoir gravi une colline, tout ce que l’on découvre, c’est qu’il reste beaucoup d’autres collines à gravir».

Le directeur général a pour sa part remercié les boursiers et boursières de venir enrichir l’ENAP de leurs expériences et les a encouragés à continuer de mettre leurs connaissances à jour et à rester à l’affût des nouvelles idées, notamment en gardant le contact avec l’ENAP.

Le Programme canadien de bourses de la Francophonie est un programme de bourses conçu pour renforcer les capacités institutionnelles grâce à la formation des ressortissants de 37 pays en développement membres de la Francophonie et bénéficiaires de l’aide publique au développement du Canada.

Le Programme de bourses pour les leaders africains de demain encourage les jeunes professionnels africains à devenir des chefs de file de la politique et de l’administration publique. Il octroie des bourses au mérite à des femmes et hommes d’Afrique subsaharienne afin qu’ils puissent poursuivre une maîtrise en administration publique, en politique publique ou en finances publiques au Canada.

Félicitations à ces futurs diplômés!