Logo ENAP
Connexion

1 juin 2018 Le professeur sous octroi Daniel J. Caron participait le 27 mai dernier au Congrès 2018 de la Société canadienne d'évaluation à Calgary.

Membre du jury pour le Concours de cas en évaluation pour les étudiantes et les étudiants, il a de plus présenté une communication avec son collègue Rob Shepherd de l'Université Carleton

Cette présentation était intitulée «How to evaluate transparency instruments in a digital environment?»

Daniel J. Caron et Rob Sheperd ont d’abord expliqué le rôle de la transparence dans le processus démocratique ainsi que les conséquences de l’arrivée des technologies numériques sur les pratiques gouvernementales de documentation et les pratiques citoyennes de communication.

Bien que plusieurs instruments et outils technologiques, comme le programme fédéral Partenariat pour un gouvernement ouvert et autres, favorisent la transparence, les pratiques gouvernementales ne sont peut-être pas encore aussi avancées que les nouveaux comportements des citoyens qui s’informent en utilisant des applications ou à travers les médias sociaux. L’efficacité de la plupart des pratiques de transparence dépendra de plus en plus des technologies numériques.

Les auteurs ont aussi rappelé la complexité de l’enjeu en présentant ses multiples ramifications allant de la création des informations à l’intérieur des institutions jusqu’à leur communication aux citoyens. Enfin, les auteurs ont soulevé l’importance d’adapter les pratiques d'évaluation à ce nouvel environnement de plus en plus complexe. Si les technologies numériques modifient les processus de travail au sein des organisations, elles ont également des conséquences considérables sur la façon de mener l'évaluation des programmes. Ils ont fait état de leur travail conjoint de recherche pour modéliser la production de transparence dans l’univers numérique en utilisant un modèle d’évaluation basée sur la théorie.