Logo ENAP
Connexion

28 juin 2018 La professeure Nassera Touati reçoit une importante subvention de recherche pour l'étude qu'elle codirige avec la professeure Dominique Tremblay (Université de Sherbrooke)

L'objectif de leur projet est de mieux comprendre comment l'action en réseau peut créer une valeur ajoutée pour les patients atteints de cancer.

L’Oncopole, un partenariat public-privé entre Merck Canada inc. et le Fonds de recherche du Québec – Santé, constitué en février 2017, a organisé un concours de financement de projets de recherche portant sur la lutte contre le cancer. À la suite d’un processus compétitif et d’une évaluation rigoureuse de 36 demandes par un comité de pairs international indépendant, 7 projets ont été sélectionnés. Le projet proposé par les Pres Touati et Tremblay sera financé à hauteur de 910 851 $ sur trois ans.

Leur étude, intitulée Réduire le fardeau du cancer pour les patients et le système de santé : Gouvernance collaborative du Réseau de cancérologie du Québec, a pour objectif d’analyser comment, pourquoi, par qui, pour qui et dans quelles conditions la gouvernance du réseau de cancérologie du Québec contribue à des pratiques produisant des effets à valeur ajoutée pour les patients, les professionnels de la santé et le système dans son ensemble.

Actuellement, les chercheures Touati et Tremblay observent que les personnes atteintes de cancer subissent les effets négatifs de notre mode de fonctionnement en silos professionnels et organisationnels, comme des délais indus et des besoins non comblés. Bien que l’organisation en réseau soit préconisée par les programmes nationaux de lutte contre le cancer de plusieurs pays, on comprend encore mal le fonctionnement de ces réseaux et son impact. L’étude des professeures Touati et Tremblay veut analyser les effets de la gouvernance collaborative et déterminer des moyens d’améliorer l’organisation des soins en cancérologie. D’ailleurs, les résultats de cette étude seront rapidement utilisables par les responsables des réseaux pour orienter leurs décisions de gestion.

En plus des codirectrices, l’équipe est constituée de neuf cochercheurs et de sept collaborateurs et partenaires externes.

Lire le communiqué de presse

Plus de détails sur le projet des professeures Touati et Tremblay