Logo ENAP
Connexion

8 nov. 2018 À quoi doit ressembler l'université de demain?

« L'université de demain doit être courageuse et sur la ligne de front, vouée à l'épanouissement de la condition humaine et au service d'une société convenable et juste et non pas idéaliste ».

Le directeur général de l’ENAP, Guy Laforest ainsi que Georges Kaddoum (professeur à l’ETS), Line Lagacé (vp à Québec international) et Sylvain Gaudreault (député de Jonquière) étaient invités mercredi dans le cadre d’un panel du Forum du 50e anniversaire du réseau de l’Université du Québec à réfléchir à ce que devait être l’université de demain.

Tout comme ses collègues, M. Laforest a exposé aux participants présents ses réflexions –sans manquer de citer de grands philosophes comme Jan Patocka- qui ont donné lieu à des échanges riches, notamment sur la nécessité des universités d’innover, de demeurer indépendantes, mais accessibles et proches des gens et de leurs milieux.

M. Laforest a mis en garde les nouvelles générations devant la tentation de faire table rase des savoirs de leurs prédécesseurs qu’ils croient pouvoir remplacer par les nouvelles technologies.

Il a également fait valoir la nécessité pour les gouvernements d’avoir une vision englobante et à l’affut des enjeux identitaires, et ce, tout en réalisant des choix stratégiques et en saisissant les opportunités de se rapprocher des pays avec qui ils ont des affinités, comme l’Afrique francophone, l’Amérique latine et la Francophonie en général.

Merci aux organisateurs de l’événement qui ont permis d’amorcer une réflexion essentielle non seulement pour les institutions universitaires, mais pour l’avenir du Québec dans son ensemble.