Logo ENAP
Connexion

18 janv. 2021 Nelson Michaud et deux docteurs de l'ENAP rendent hommage à un fonctionnaire par un article scientifique sur l'histoire des déclarations de politique étrangère au Canada

Intitulé « The role of history in the formulation of Canadian foreign policy statements », l'article a été publié dans la revue International Journal du mois de décembre. Le professeur Nelson Michaud et deux récents docteurs de l'ENAP, Stéphane Tremblay et Frédéric Mayer, en sont les auteurs.

Les déclarations de politique étrangère - et notamment les livres blancs - offrent aux diplomates, aux fonctionnaires et au grand public, ainsi qu'aux acteurs internationaux (amis et ennemis), une compréhension de ce qui motive un pays à s'engager dans les questions internationales. Il s'agit de déclarations gouvernementales fondamentales destinées à orienter le processus politique vers ses objectifs politiques et opérationnels. L'histoire est-elle intégrée dans le message que ces déclarations véhiculent ? Et, si oui, comment l'histoire est-elle utilisée ?

S'appuyant sur la typologie et les catégories de cadrage (factuel/normatif) de Brands and Suri, cet article explore les livres blancs publiés par les gouvernements dirigés par Pierre Elliott Trudeau, Jean Chrétien, Paul Martin Jr. ainsi que la déclaration de 2017 à la Chambre des communes de Chrystia Freeland, ministre des affaires étrangères de Justin Trudeau. Sur la base de la pratique connue ailleurs, notamment aux États-Unis, et de la tradition canadienne d'internationalisme Pearsonien, les auteurs font l'hypothèse que l'utilisation factuelle de l'histoire prévaudrait. Ils concluent que c'est bel et bien le cas, mais avec des nuances importantes.

Cet article fait partie d’un numéro spécial en hommage à Greg Donaghy, un fonctionnaire (historien) dont la carrière s’est déroulée au ministère des Affaires étrangères.