Logo ENAP

Programmes de 2e cycle

Diplôme d’études supérieures spécialisées en gestion des systèmes et projets complexes d’intérêt public (1941)

programme conjoint avec Polytechnique Montréal

Grade et crédits
Aucun grade (DESS) - 30 crédits
Population étudiante visée
Ce programme est conçu pour celles et ceux qui souhaitent, à titre de gestionnaire, d'ingénieur, d'expert ou de professionnel, faire une saine gestion des systèmes et projets complexes d’intérêt public. Il vise à leur permettre d’agir et de décider efficacement dans des contextes qui mobilisent de multiples acteurs, aux logiques d’action à la fois complémentaires et conflictuelles, et qui soulèvent des enjeux stratégiques sur les plans économique, politique et social.
Objectifs
  • Comprendre la logique des décisions politiques et de gestion des systèmes et projets complexes d’intérêt public.
  • Prendre des décisions de qualité et gérer les risques de tels systèmes et projets.
  • Choisir les arrangements institutionnels qui permettent d’intégrer, tout au long du processus, les diverses parties prenantes de la société civile, allant au-delà des acteurs centraux que sont les gouvernements et les firmes de génie.
Conditions d'admission
La personne candidate…
  • Doit détenir le grade de bachelier ou un grade équivalent, obtenu avec la moyenne cumulative minimale de 3,2 sur 4,3 (ou équivalent).

ET 

  • Doit posséder une très bonne connaissance de la langue française, conformément aux exigences linguistiques de l'ENAP;
  • Doit posséder une compréhension jugée suffisante de l'anglais écrit, conformément aux exigences linguistiques de l'ENAP;
  • Doit posséder un minimum de connaissances des outils bureautiques tels que le traitement de texte ou encore le chiffrier électronique;
  • Accepte de fournir des informations complémentaires en entrevue, au besoin. 
Structure et cheminement
La durée maximale des études est de 12 trimestres.

Cours obligatoires de l'ENAP - 2 cours - 6 crédits
ENP7303

Descriptif
Ce cours vise à étudier la multiplicité des éléments qui composent la pratique du management public ainsi que leurs interrelations de façon à approfondir la complexité inhérente à la gestion des organisations publiques. Abordant tant les fondements du management public que les théories et les modèles émergents dans le domaine, le cours explore plusieurs courants de pensée qui permettent d'examiner sous différents angles les problématiques contemporaines de la gestion des organisations publiques. Les principaux thèmes abordés sont les particularités des organisations publiques et de leur environnement, le métier de gestionnaire, les processus décisionnels, les fonctions de planification, d'organisation et de contrôle, les dimensions humaines de la gestion et le leadership. L'approche pédagogique privilégie l'appropriation de connaissances théoriques et leur utilisation dans des situations concrètes de gestion.

Les étudiants qui ont complété un baccalauréat en gestion publique pourraient obtenir une substitution de ce cours (certains critères s'appliquent).

Objectifs
Ce cours vise à :

  • Connaître les principales théories et les principaux modèles se rapportant au management des organisations publiques.
  • Approfondir les problématiques contemporaines de la gestion des organisations publiques.
  • Mettre en perspective la pratique du management public et développer sa propre réflexion sur cette pratique, basée, entre autres, sur les résultats de la recherche scientifique.
ENP7505

Descriptif
Ce cours présente le cadre particulier du fonctionnement de l’administration publique (cadre politique, intérêt public,  notion de contrat social, de démocratie et de gouvernance). Dans le contexte canadien, il traite  de l’impact de facteurs institutionnels comme le fédéralisme et le parlementarisme.  Après une discussion sur la place de l’État, son organisation et son fonctionnement (décentralisation, budgets, programmes gouvernementaux, contrôles), ce cours aborde les acteurs du processus administratif (fonction publique, hauts fonctionnaires, groupes de pression).   Sont également traités les effets des réformes récentes.

Il sert de fondement  pour les cours plus spécialisés qui suivent dans le programme de l’ÉNAP.

Les étudiants ayant un baccalauréat en science politique pourraient obtenir une substitution de ce cours.

Objectifs
Ce cours a pour objectif général de familiariser l'étudiant avec les grands principes qui régissent la structure et le  fonctionnement des organismes et des appareils publics ainsi que le contrat social liant la société et l’État et qui est l’assise de sa légitimité et de sa capacité d’agir pour l’intérêt général.
Plus spécifiquement, le cours vise à ce que l’étudiant puisse comprendre et analyser les grandes problématiques (organisationnelles, administratives, sectorielles, économiques, juridiques, etc.) qui animent les ministères et les réseaux du secteur public ainsi que les rapports entre le politique et l’administratif. En outre, le cours devrait permettre à l’étudiant  d’évaluer les conséquences de ces problématiques pour la gestion publique.

Cours obligatoires de Polytechnique Montréal - 2 cours - 6 crédits
IND6139
Activités de génie-conseil dans les projets d'envergure internationale. Stratégie d'exécution des travaux et phasage. Concept de lots d'engagement. Rôle du contrôleur de projet dans un contexte réel. Système de classement de l'estimation des coûts. Structure d'une estimation. Lien entre estimation, budget, contrôle des coûts. Approvisionnement pour les projets d'envergure : types de bons de commande et de contrats, achats, relance, inspection de la qualité et réception. Contrôle du budget et des engagements. Contrôle des changements. Prévisions, surveillance et analyse des coûts. Gestion d'un chantier industriel. Applications sur un logiciel intégré de gestion de projets.
IND6146
Interface gouvernement-entreprises. Marchés publics. Fondements théoriques de l'analyse des dépenses et contrats publics. Théories des enchères et des contrats. Modes d'attribution des contrats. Financement et tarification des projets publics. Analyse comparative des contrats publics et de l'organisation institutionnelle dans les industries du secteur du génie et dans un ensemble de juridictions. Accords internationaux sur les marchés publics et concurrence internationale. Enjeux contemporains des contrats publics: promotion de la concurrence, mesures anti collusion et anti-corruption; marchés publics et objectifs de politiques publiques.
Minimum 4 cours (12 crédits) dont au moins 2 cours (6 crédits) par université parmi les cours suivants :
Cours optionnels de l'ENAP - 2 cours - 6 crédits
ENP7009

Descriptif
Ce cours a pour objectif de préparer les responsables locaux à assumer un rôle de leadership dans la mobilisation des acteurs sur des enjeux territoriaux. Il les amène à comprendre les effets sur la dynamique locale des tendances sociétales, dont la mondialisation, à orchestrer des stratégies pour anticiper et canaliser ces effets de manière productive, à piloter leur mise en oeuvre et à être efficaces en mode de leadership collaboratif. Ce cours est donc centré sur la gouvernance locale, sur la contribution des différents acteurs et plus particulièrement sur le rôle croissant des municipalités. Il est organisé autour de six thèmes : les phénomènes de compétitivité territoriale; les indicateurs urbains; l'apprentissage collectif et l'innovation sociale locale; le marketing territorial; la planification stratégique; la coordination interinstitutionnelle et les partenariats.

Objectifs
Le cours veut habiliter l'étudiante et l'étudiant à :

  • cerner les enjeux spécifiques de gestion qui découle du caractère interorganisationnel et intermilieux de l'action sur des problèmes horizontaux; 
  • prendre conscience personnellement des habiletés particulières que requiert l'action locale en partenariat; 
  • diagnostiquer les propriétés collectives d'un milieu; 
  • comprendre les interactions entre problèmes locaux et tendances globales; 
  • développer une compréhension globale de l'action publique locale et régionale.
ENP7125

Descriptif
En tant qu’introduction d’ensemble au droit de l'administration publique, ce cours permet de comprendre l’impact de l’État de droit sur le fonctionnement quotidien de l’appareil public. Le cours présente les plus importantes sources du droit de l’administration publique qui encadrent le travail de ses acteurs (constitution canadienne, chartes des droits et libertés, lois, règlements, décrets, jurisprudence, directives, etc.). Le cours aborde les grands principes de la répartition des compétences et des pouvoirs entre l’instance fédérale et provinciale, mais aussi entre le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif. Sont étudiés les principes juridiques qui doivent guider le processus décisionnel discrétionnaire de l’administration publique : la légalité, l’équité procédurale, la raisonnabilité, l’intérêt public, la transparence. Ces principes sont mis en relief dans diverses facettes de l’action gouvernementale, comme l’exercice du pouvoir règlementaire, la décision administrative, la responsabilité de l’État, la gestion de l’information, le contrat administratif. Les principaux mécanismes de contrôle de l’action publique sont aussi abordés, qu’ils émanent de l’administration publique ou de l’Assemblée nationale (révision interne, Vérificateur général, Protecteur du citoyen, Commission d’accès à l’information et autres tribunaux administratifs) ou des tribunaux judiciaires (contrôle judiciaire, responsabilité civile).

Objectifs
Les connaissances acquises sur les dimensions juridiques incontournables du fonctionnement de l’État visent à outiller l’étudiant qui pourra ainsi mieux participer aux processus de conception, de mise en œuvre, de gestion ou de révision des politiques publiques. Le cours permet aussi de développer une analyse critique de l’état du droit sur une question particulière et ainsi mieux jouer son rôle de professionnel ou de gestionnaire à l’égard des politiques et des actions des autorités. Les règles relatives aux actes de l’administration publique sont privilégiées par rapport à celles qui gouvernent les structures.

De façon plus spécifique, le cours permet à l’étudiant de connaître et comprendre les éléments suivants :

  • Le rôle et la nature des lois, règlements, décrets; leur classification, publication, mise à jour et la façon d’y accéder;
  • Le rôle et la nature des directives, circulaires, guides et autres outils normatifs de l’administration publique;
  • L’organisation des tribunaux judiciaires et administratifs et la façon d’accéder à leurs décisions;
  • Les concepts d’État de droit et de primauté du droit; le principe de la souveraineté parlementaire et ses limites constitutionnelles;
  • Les règles d’interprétation de la séparation des pouvoirs en droit constitutionnel canadien;
  • Le contenu et les limites des droits et libertés de la personne et leur impact sur les processus décisionnels de l’administration publique;
  • Les fondements et l’exercice des pouvoirs législatifs et réglementaires;
  • Le rôle du pouvoir judiciaire et la place accrue de la justice administrative;
  • La qualification et la nature des divers pouvoirs décisionnels de l’administration;
  • La distinction entre équité, légalité et opportunité des actes de l’administration;
  • Les grands principes des lois fonctionnelles transversales et leur impact sur le travail du fonctionnaire : administration ou fonction publique, gestion des finances, accès à l’information et protection des renseignements personnels, contrats publics, éthique, intégrité et lobbyisme).
ENP7127

Descriptif
Ce cours d'analyse de l'organisation et du fonctionnement des institutions locales et régionales québécoises, notamment des secteurs municipal, scolaire et sociosanitaire, aborde la notion d'institution, les compétences, les règles de prise de décision, le financement, la démocratie locale, les relations entre les gouvernements supérieurs et les institutions locales et les plus récentes réformes touchant ces institutions. Il aborde aussi la contribution de ces institutions à l'évolution et à la transformation des milieux locaux et régionaux et de l'intervention de l'État.


Objectifs
De manière plus spécifique, le cours veut habiliter l'étudiant à : 

  • repérer les différentes dimensions des institutions locales et à s'inspirer des diverses approches théoriques dans leur analyse; 
  • aiguiser son regard critique sur les institutions pour pouvoir mieux composer avec les comportements qu'elles imposent; 
  • apprécier la marge de manœuvre que les institutions laissent aux acteurs locaux pour intervenir dans le milieu; 
  • porter un regard analytique et critique sur le contenu et la conduite des transformations institutionnelles.

ENP7333

Descriptif
Ce cours aborde le processus de conception, de mise en œuvre et de suivi des politiques publiques d’un point de vue endogène à une organisation politique ou administrative. Il s’agit d’un cours pratique, orienté vers le développement des compétences requises des agents qui contribuent à concevoir et à mettre en œuvre des politiques publiques. Le cours présente d’abord le vocabulaire et les concepts essentiels pour penser les politiques publiques dans un monde contemporain. Il expose ensuite les compétences à acquérir pour élaborer des politiques publiques et en assurer le suivi. Il propose enfin de mettre en pratique les compétences acquises dans le cours et de susciter une réflexion critique sur les limites de l’intervention gouvernementale.

 

Objectifs
Ce cours veut habiliter l’étudiant à intervenir plus efficacement dans la conception, la mise en œuvre et le suivi de politiques publiques au sein d’un appareil administratif ou d’une organisation.

À la fin du cours, l’étudiant devrait être en mesure de :
• comprendre les fondements théoriques de l’analyse des politiques publiques;
• connaître les étapes des processus de politiques publiques et les actions qui y sont liées;
• repérer les parties prenantes aux différentes étapes d’un processus de politique publique et tenir compte de leurs préoccupations;
• distinguer et sélectionner les techniques d’analyse appropriées pour soutenir les processus de décision et de suivi des politiques publiques;
• reconnaître et tenir compte des enjeux et des contraintes économiques, politiques et normatives qui influencent la conception, la mise en œuvre et le suivi des politiques publiques;
• détecter les effets voulus et non voulus de la mise en œuvre des politiques publiques.

ENP7507
Descriptif

Le sens donné à l’éthique peut varier selon le regard disciplinaire adopté pour y réfléchir. Le cours s’attarde d’abord à la pluralité des interprétations données à ce phénomène social par la théologie, la philosophie, la psychologie et la sociologie et aux différentes perspectives de l’éthique qui interpellent encore aujourd’hui les univers managérial, organisationnel et gouvernemental. Le cours étudie ensuite l’intérêt de l’éthique pour la bonne gouvernance des services publics et traitera des principes et des valeurs qui guident le service public, de la compétence éthique, du leadership éthique, du courage managérial, de la gestion disciplinaire comme outil de sanction et de prévention et des risques éthiques. Dans une perspective plus critique, le cours se penche finalement sur le processus d’institutionnalisation de l’éthique gouvernementale et sur les modes de résolution des crises et scandales, en réfléchissant aux limites des instruments et dispositifs visant à sanctionner les inconduites individuelles et aux stratégies visant à contrer les déviances systémiques initiées par des cadres supérieurs ou des acteurs politiques. Le cours prend appui sur la comparaison des résultats obtenus dans différents univers de la gouvernance publique et sur des rapports d’enquête sur des scandales politico-administratifs. Il approfondit les différentes propositions de luttes à la corruption et aux conflits d’intérêts qui émergent des documents officiels de l’ONU, de l'OCDE, des ONG ainsi que des différentes instances gouvernementales.
 
Objectifs

  • Maîtriser le lexique propre à l'éthique appliquée à la gouvernance publique.
  • Faire la distinction entre l’interprétation théologique, philosophique, psychologique et sociologique de l’éthique tout en pouvant choisir la posture qui lui convient le mieux.
  • Différencier une démarche de gestion comportementale qui relève de l'hétérorégulation d’une démarche qui relève de l'éthique (autorégulation).
  • Saisir les éléments systémiques et les facteurs de risques organisationnels qui sous-tendent les scandales politico-administratifs et les crises institutionnelles.
  • Connaître ce qui se fait en matière d'éthique gouvernementale tant au Québec, au Canada que dans les autres pays de l'OCDE (instruments et dispositifs institutionnalisés).
  • Porter un jugement critique sur les discours et sur les dispositifs éthiques proposés par les instances gouvernementales.
  • Connaître des stratégies de gestion des risques éthiques qui n’ont pas nécessairement le label éthique.
ENP8030
Descriptif
Ce cours traite du développement durable et de la responsabilité sociale de l'organisation dans le contexte de l'administration publique. Il permet de circonscrire les enjeux, les acteurs et les pratiques qui composent ce champ. Il permet également de se familiariser avec les modes d'intégration des actions visant à répondre aux défis du développement durable à la stratégie de l'organisation.

Objectifs
  • Saisir les défis posés par l'intégration de la notion du développement durable dans les politiques publiques et dans la gestion des organisations.
  • Être en mesure de mobiliser certains outils et instruments visant à développer un plan de développement durable et à accroître la performance sociétale et environnementale des organisations publiques.
  • Comprendre le rôle et l'influence du leadership environnemental dans les pratiques de gestion.
  • Comprendre les enjeux et les défis liés à la mesure de la performance et à reddition de compte en matière de développement durable.
ENP8033
Descriptif
Au Québec, des milliards de dollars sont dépensés annuellement pour la passation des marchés publics gouvernementaux et municipaux. Ce cours traite de l'ensemble des concepts, approches, outils, techniques et bonnes pratiques d'une gestion efficace et efficiente des ressources allouées aux différentes activités contractuelles menées par les organisations publiques. Les thématiques abordées dans ce cours couvrent autant les dimensions stratégiques qu'opérationnelles de la passation des marchés publics : les objectifs principaux et secondaires de la passation des marchés publics; le système d'approvisionnement de l'organisation; la planification et la budgétisation; la gestion intégrée des risques et des vulnérabilités; la gestion des modèles d'affaires non traditionnels (ex. PPP); le contrôle et l'audit lors de l'exécution; l'innovation et l'amélioration des processus; e-procurement, green-procurement & social-procurement; les stratégies d'intégrité et de lutte contre la corruption dans les activités de passation.
 
Objectifs
  • Comprendre et maîtriser les grands enjeux socioéconomiques, organisationnels, technologiques et d'intégrité liés à la passation des marchés publics.
  • Adopter une vision holistique et une approche systémique des processus de passation des marchés publics et de leur gestion.
  • Maîtriser un cadre de référence permettant la mise en œuvre des meilleures stratégies contractuelles dans le respect du cadre normatif applicable.
  • Développer des capacités d'analyse et de décision portant sur les situations de gestion rencontrées lors des processus de passation des marchés publics.
  • Se doter des outils permettant l'amélioration sur une base continue de l'efficience et de l'efficacité des processus de passation des marchés publics.
Cours optionnels de Polytechnique Montréal - 2 cours - 6 crédits
CIV6205
Processus et cadres d'évaluation et d'examen des impacts des projets, des plans et des programmes. Examen des diverses réglementations, québécoise et canadienne. Participation et audiences publiques (BAPE). Analyse des impacts et méthodologies. Préparation et rédaction d'une étude d'impact. Examens de qualité. Aspects biophysiques, humains et socio-économiques. Audits et systèmes de management environnementaux (SME). Évaluations environnementales stratégiques. Études de cas.
CIV6813
Éléments déclencheurs d'un projet, élaboration de l'objet du projet, cadre et ressources de réalisation. Projets d'ingénierie civile : types, environnements caractéristiques, acteurs, enjeux, contraintes, modes de réalisation. Avant-projet : buts et livrables, faisabilités socio-économique, politique, technologique, environnementale et financière, risque stratégique, communication et consultation, prise de décision. Mise en œuvre : modes de financement, montage organisationnel et financier, approbations à rassembler. Études de cas : bâtiments, aménagement de zones urbaines, conception et réhabilitation d'infrastructures de transport, d'alimentation en eau et de collecte des eaux usées, de mise en valeur des déchets solides et de production d'énergie.
CIV6820
Connaissances et pratique de la dynamique et des processus de négociation. Négociation efficace : développement d'habiletés et applications des principes de négociation à des situations complexes tirées de l'ingénierie civile dont recherche de compromis entre promoteurs et acteurs socio-économiques, résolution de réclamation contractuelle, entente de partage de risques. Gestion des ressources humaines : recrutement, sélection, supervision et évaluation. Gestion de la complexité.
CIV6840
Portée des différents textes régissant la construction, la santé et la sécurité des ouvriers, la protection de l'environnement. Codes et normes techniques : Code national du bâtiment, Code national de protection incendie, normes. Devis types. Principes fondamentaux de rédaction des devis techniques descriptifs ou de performance et des devis administratifs (avis aux soumissionnaires, conditions générales, conditions spéciales). Contenu des contrats : de construction, de gestion, de partenariat public privé, de services professionnels.
CIV6850
Classes et attributs des informations utilisées et produites dans un projet d'ingénierie : techniques, financières et économiques, environnementales, contractuelles. Source et flux d'information. Structuration du système de gestion des informations et conception des processus de validation, de transmission, de mise à jour et d'assurance qualité. Description des informations et des documents par phase d'avancement : mise en place du cadre de réalisation, conception et plans et devis, appel d'offres, construction, clôture. Dossier de projet, journal de bord, notes de calculs, rapport technique, rapport d'avancement, compte-rendu de réunion. Supports traditionnels et informatisés.
IND6110A
Analyse stratégique : lecture de l'environnement, théorie des jeux et théorie des ressources. Formulation de la stratégie : politique et culture de l'entreprise. Mise en œuvre : engagement, négociation, changement aide organisationnel, contrats, coordination, marchés internes.
IND6114
Processus de prise de décision. Environnement de la prise de décision. Données nécessaires à la prise de décision. Biais et paradoxe de la prise de décision. Méthodes quantitatives d'aide à la décision. Décision monocritère. Construction d'un indicateur de décision. Analyse de rentabilité. Méthodes multicritères. Méthodes de surclassement. Risques associés à la décision. Comportement du décideur. Aversion au risque du décideur. Décision dans un contexte d'incertitude non probabilisable. Méthodes quantitatives d'analyse de risque. Simulation de Monte-Carlo. Analyse de risque par la méthode des facteurs de risque. Analyse risques/bénéfices et coûts/bénéfices. Exemples de prise de décision.
IND6117
Fondements théoriques en gestion de l'innovation : changement technologique et croissance économique, approches évolutive et institutionnelle. Flux de connaissance. Facteurs d'influence de l'activité innovante. Diffusion de l'innovation. Stratégies et politiques d'innovation. Protection et gestion de la propriété intellectuelle. Réseaux et standards : réseaux d'innovation, standards technologiques. Systèmes d'innovation : nationaux et régionaux, grappes industrielles.
IND6132A
Échéancier : organigramme technique, liste des activités et de leurs attributs (durée, ressources humaines, matérielles et financières), chemin critique et marges. Calendrier des activités : critères de programmation, règles de priorité, ressources en nombre limité, durée fixe, allocation à plusieurs projets, plan d'utilisation des ressources. Suivi de la progression du projet : monitoring, valeur acquise, gestion des révisions au calendrier initial, exercice de simulation. Prise en compte des incertitudes: PERT, simulation stochastique, sources de perturbation, risques et gestion des risques. Apprentissage d'un logiciel pour chacun des thèmes. Projets individuels et d'équipe.
IND6135
Gestion de programmes et de portefeuilles de projets. Cycle de vie de programmes. Rôles et fonctions du bureau de projets. Organisation et fonctions-types d'un bureau de projet. Processus de gestion dans un contexte collaboratif (multi-usagers) et multi projets. Automatisation des processus (workflow). Programmation et nivellement des activités pour un ensemble de projets. Effet des contraintes de ressources. Indicateurs de performance et tableaux de bord. Implantation des systèmes intégrés de gestion de l'information dans un contexte collaboratif (multi-usagers) et multi-projets.
IND6144
Classification des groupes et caractéristiques d'une équipe interdisciplinaire. Types de réseaux de communication dans la gestion d'équipe interdisciplinaire. Fondements des modèles mentaux et habitus : cadres de référence, perspectives subjectives et intersubjectives de la réalité des membres d'une équipe interdisciplinaire. Stades de développement et niveaux de conscience du gestionnaire d'équipes. Organisation, techniques de créativité en équipe et processus de prise de décision. Fondements théoriques des modèles linéaires, systémiques et constructivistes de dynamique d'équipes de travail : organisation de la tâche, de la cohésion et du pouvoir. Intelligence émotionnelle du leader : caractéristiques, fonctions, émergence et stratégies. Gestion de la diversité et de la déviance dans une équipe interdisciplinaire.
Cours au choix : 2 cours (6 crédits) au choix parmi l'offre de cours des deux universités. Ces cours doivent être approuvés par le responsable des études de son université d'attache.